L'art roman : la sculpture, le tympan de Vézelay

Le Tympan de Vézelay, témoin de l'époque romane

La basilique de la Madeleine de Vézelay a été fondée au milieu du IX ème siècle en Bourgogne. Cette basilique a subi différentes phases de constructions et de reconstructions. En effet, construite au milieu du IX ème siècle, la basilique carolingienne a été agrandie avec la construction d’un nouveau chœur à déambulatoire et d’un transept consacrés en 1104. La nef carolingienne a ensuite été brûlée : l’Abbé Renaud de Saumur puis l’Abbé Aubri ont veillé à la construction d’une nouvelle nef à trois vaisseaux achevée vers 1138. Les sculptures des chapiteaux et celles des tympans ont été réalisées durant cette même période. La basilique de la Madeleine de Vézelay est devenue un haut lieu de l’art roman malgré la reconstruction du transept et du chœur, au XIII ème siècle, selon les critères de l’architecture gothique.
Cette église monastique, créée dans la mouvance de l’ordre clunisien, se distingue des autres par son narthex abritant trois portails. Vézelay s’inscrit dans le groupe des chefs d’œuvres de tympans historiés qui voient le jour à partir du début du XII ème siècle à Moissac et à Conques ainsi qu’en Bourgogne, à Autun.
Quel est le programme iconographique du tympan de Vézelay ? En quoi est il caractéristique de l’art roman ?
Nous répondrons à ces questions en analysant le tympan de Vézelay tout en le mettant en rapport avec la bible. Dans une seconde partie, nous étudierons cette œuvre en tant que sculpture romane en prenant le soin de décrire l’école de Bourgogne.

I- Description, analyse et interprétation du tympan de Vézelay
1- La scène principale
Le tympan de la basilique de la Madeleine de Vézelay mesure 6.80 mètres de diamètre. Il se compose, tout d’abord d’une scène principale : le christ trônant inscrit dans une mandorle entouré des Apôtres. En effet, nous observons, au centre du tympan, un christ colossal inscrit dans une mandorle avec une auréole timbrée d’une croix et un nimbe crucifère. Dans le prolongement de ses bras, grands ouverts, nous remarquons des rayons lumineux destinés aux Apôtres. En ce qui concerne les apôtres, ils sont au nombre de 12, disposés de part et d’autre du christ. Ils possèdent tous un livre qu’il soit ouvert ou fermé. A la droite du christ, nous pouvons reconnaître les Apôtres Pierre à sa clé et Jean, imberbe. En ce qui concerne les dix autres Apôtres, nous ne pouvons les identifier mais nous supposons qu’il s’agit d’André, Philippe, Thomas, Barthélemy, Matthieu, Jacques le Mineur, Simon le Zélote, Jude ainsi que Mathias et Jacques le Majeur. Quels sont ces rayons lumineux dispersés sur les Apôtres par le Christ ? Les Apôtres reçoivent-ils la lumière divine ? S’agit-il d’une pentecôte ? En effet, il s’agit bien évidemment d’une pentecôte dont le récit de ce miracle se trouve dans l’Acte des Apôtres (2, 1-13) : « quand le jour de la Pentecôte fut arrivé, ils se trouvèrent tous ensemble. Tout à coup survint du ciel un bruit comme celui d’un violent coup de vent. La maison où ils se tenaient en fut remplie ; alors leur apparut comme des langues de feu qui se partageaient et il s’en posa sur chacun. Ils furent tous remplis d’Esprit Saint et se mirent à parler d’autres langues. ». Tous les éléments y sont représentés : les 12 Apôtres sont réunis, ils reçoivent l’Esprit Saint qui descend du ciel « divisé en langues comme du feu » sur leur tête. Cette scène représentée sur le tympan du portail principal de Vézelay est la réalisation d’une prophétie de l’Ancien Testament (Jl 3, 1) : « Après cela, je répandrai mon esprit sur toute chair. ».

2- Le linteau
En plus de la scène principale de ce tympan, d’autres éléments constituent une interprétation complémentaire de la Pentecôte. En effet, ce tympan est également constitué d’un linteau représentant deux longues processions de figures. Un élément retient notre attention : aux pieds du Christ nous remarquons deux personnages se distinguant des autres par leur proportion. En effet, ce sont les Apôtres Pierre et Paul. Leur présence évoque certains débats sur l’extension du christianisme : il symbolise la diffusion du christianisme sur l’orbe terrestre représentée par la procession de figures. Celle-ci s’ordonnent selon une hiérarchie : au centre sur la moitié droite nous reconnaissons les romains vêtus d’une cotte de mailles et munis de boucliers. Ils semblent rendre hommage aux deux Apôtres. Sur la moitié gauche, au centre, nous reconnaissons un prêtre romain qui s’apprête à sacrifier un taureau. Il est suivi d’un cortège de Grecs. A l’extrême gauche du tympan, nous observons un groupe d’archers ; sans doute des Scytes. Quant à l’extrême droite, nous reconnaissons les Pygmées d’Afrique. Ce linteau rassemble tous les continents, les peuples et les fonctions de la société antique. Il représenterait probablement les païens du monde entier qu’il faudrait convertir ; Mathieu 28, 19: « Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père, du fils et du Saint Esprit. ».

3- Les différents compartiments et les cordons de voussures
Huit compartiments répartis en arc de cercle représentent également plusieurs nations. Cependant, ici, chaque peuple se voit attribuer un défaut physique ou mental. Cela pourrait signifier que la conversion des peuples aboutirait à une valeur saluatrice c'est-à-dire qu’elle provoquerait la guérison des corps et des âmes. Les quatre compartiments inférieurs correspondent aux comportements moraux ou spirituels. En bas à gauche, les deux scribes sont des Apôtres. Les deux figures du dessus incarnent les juifs : Jéroboam et le prophète. Faisant face à ces scènes, nous observons un mage Assyrien qui ne consent pas à se laisser convertir. Juste au dessus, c’est un Byzantin qui tente de fuir et refuse de faire le mal. En ce qui concerne les quatre compartiments du haut, ce sont des maux physiques et mentaux (des affections) qui y sont évoqués. Nous observons le possédé, un couple de siamois, le muet, le sourd, l’aveugle, le bossu, le malentendant, des figures atteints de leur membres. Tous sont respectivement évoqués par le peuple de Cappadoce, des Cynocéphales, des Ethiopiens, des Phrygiens, des Byzantins et Musulmans ou Perses.
En plus de ces différents compartiments, le tympan de Vézelay comporte également un ensemble de moulures qui soulignent la forme hémicirculaire de ce dernier. Nous observons deux cordons de voussures : l’un est orné de feuillages quant à l’autre, de médaillons figurés. Ces médaillons proposent une interprétation du zodiaque (du Verseau au Capricorne) alternant avec celle des occupations de chaque mois (janvier à Décembre). Il s’y ajoute l’iconographie de thèmes animaliers et allégoriques avec au centre, la présence de trois figures qui s’enroulent sur elle-même ; un chien, un acrobate et une sirène cherchent à atteindre une parfaite circularité symbolisant l’arrêt du temps obtenu au solstice d’été.

4- La composition et organisation visuelle du tympan de Vézelay
Nous avons décrit les différentes scènes de ce tympan ainsi, nous avons pu observer une composition très dense évoquant une « horreur du vide ». En effet, le travail de décoration et de détails est éloquent. De plus, c’est une composition axiale dans laquelle un christ colossal au centre domine la scène. En effet, toutes les figures se concentrent sur le christ. Nous observons une certaine hiérarchie dans la réalisation des figures. La proportion de l’échelle des figures est différente selon l’importance de celles-ci.

II- Le tympan de Vézelay : sculpture romane et bourguignonne
1-Une sculpture romane
Selon Marcel Durliat dans L’Art Roman, « le style roman met l’accent non plus sur la continuité des surfaces mais sur les éléments de fractionnement et de l’organisation de l’espace ». Il va de soi que la sculpture prend une place importante dans l’art roman. Le visage d’une église c’est sa façade et, en particulier son portail. Selon Focillon, le tympan reste « la plus ambitieuse des créations romanes », s’en est même une caractéristique. Le tympan de la Madeleine de Vézelay marque l’évolution du portail roman grâce à une assimilation technique et artistique. D’un point de vue technique, le trumeau a permis d’élargir le tympan et donc d’offrir une plus grande assise à la scène. La sculpture s’est agrandie couvrant le linteau et le tympan mais aussi les voussures. D’un point de vue artistique, certains motifs sont caractéristiques de l’art roman tels que la végétation, un emprunt à l’art antique. Cette abondance de végétation sur les voussures provient de l’autorité de Cluny. En plus d’être une caractéristique Romane, c’est une caractéristique de l’école de Bourgogne tout comme le motif traditionnel du zodiaque qui commence à Autun.

2- L’Ecole de Bourgogne
L’ordre bénédictin, né au VI ème siècle et dont l’abbaye la plus célèbre est Cluny, développe une abondance des ornements. Cependant, des réactions à Cîteaux au XI ème siècle avec la création de l’ordre cistercien, ont suscité une simplicité dans l’ornementation. Il ne faut plus de décors sculptés susceptibles de distraire le fidèle dans sa prière. Or, la sculpture du tympan représente avant tout un relief orné de décors géométriques, de scènes bibliques, de thèmes moraux jouant un rôle avant tout didactique. Le but de ces sculpteurs bourguignons était avant tout de faire passer un message et non des valeurs esthétiques. En plus des motifs, la question stylistique de l’école de Bourgogne est accentuée par la représentation de figures étirées avec des attitudes et mouvements souples ainsi que des modelés relativement plats. Nous remarquons également la souplesse du drapé ainsi qu’un traitement répétitif de la barbe et des cheveux spécifique à l’école de Bourgogne. Nous observons ainsi un retour et une avancée dans le naturalisme du traitement de la figure humaine (la mise en valeur du christ dans une mandorle délimitant son aire). Comment peut on expliquer ce traitement naturaliste en Bourgogne ? Cluny était lié à Rome et cette liaison a été réaffirmée au XI ème et XII ème siècle. Durant cette période, pour la décoration picturale, nous faisons appel à des artistes venus du milieu romain ou formés sur place. Ils introduisent des formes calquées sur l’Italie et Byzance (l’influence antique n’a jamais été abolie). Les sculpteurs de l’école de Bourgogne se sont donc inspirés de ces formes et valeurs expliquant l’avancée considérable de cette école.

Nous avons donc décrit le tympan de Vézelay constitué de plusieurs éléments : au centre le christ dans une mandorle ; le linteau est constitué de processions de personnages évoquant les habitants du monde ; huit petites scènes réparties en quatre compartiments symétriques évoquant des comportements moraux ou spirituels et des maux physiques ou mentaux ; la dernière partie concerne les voussures ornées de feuillages et de médaillons figurés. Nous avons développé le thème iconographique de ce tympan ; la Pentecôte ; en l’associant à des extraits de la bible. Dans une deuxième partie, nous avons démontré l’importance du portail à l’époque romane tout en expliquant en quoi il est caractéristique de cette époque puis, nous avons développés la question stylistique de l’école de Bourgogne ; l’influence antique et le traitement naturaliste des figures.
Cette question stylistique a permis à la basilique de la Madeleine de Vézelay de se distinguer des autres et d’avancer vers une nouvelle esthétique : les portes de l’Art Gothique. Dès lors nous pouvons nous poser la question suivante : En quoi la basilique de la Madeleine de Vézelay est elle caractéristique de l’époque gothique ?

9 commentaires:

ArtHeart a dit…

Merci cet article m'est d'un grand secours pour mon cours d'histoire des arts !

chabriere a dit…

voit sur le site art-creation-france.ning.com le dossier en rapport avec l'art, et en particulier les chapiteaux sur la Bourgogne ( Anzy le Duc notamment).
http://art-creation-france.ning.com/photo/anzy-chap-1-1?context=album&albumId=4881949%3AAlbum%3A114,

autres creations personnelles sur http://rechab-art-encore.blogspot.com

Welcome

Unknown a dit…

Estetik qu'il faut savoir sur les nouvelles nouvelle esthétique.
Sağlık

Website Design Bangalore a dit…

I hope you have a nice day! Very good article, well written and very thought out.

Web Designing Bangalore a dit…

Always i like Romanian arts. Thanks for sharing useful information.

Jhon peter a dit…

Very Informative I really appreciate for posting these type of Blogs...
Stone Paving

Tim rapinson a dit…

I really loved reading your blog. It was very well authored and easy to understand.
MoneyGram Transfer

John Peter a dit…

Great resources, Thanks to share!!!!
Ecommerce Developer Bangalore

Joomkb a dit…

Well writen article, Thanks to share!!!

Web Design Paradise

Related Posts with Thumbnails